Maria Montessori, femme médecin au service de l'éducation

Maria Montessori (1870-1952), première femme médecin en Italie, a été une des grandes pionnières dans le domaine de l’étude du développement du jeune enfant. Elle s’est intéressée à l’éducation, dès 1896, en travaillant à la Clinique psychiatrique de l’Université de Rome, auprès d’enfants déficients. Au lieu de leur faire subir toutes sortes de tests disponibles à l’époque, la doctoresse Montessori a mis à leur portée du matériel éducatif conçu antérieurement par deux médecins français : Itard (1774-1836), immortalisé par le film de François Truffaud : ‘’L’enfant sauvage’’ et Séguin (1812-1880) lequel est reconnu comme fondateur de L’O.R.L. (oto-rhino-laryngologie).

En 1906, Maria Montessori a 36 ans et elle est peu connue. Dès 1908, sa renommée est mondiale.

Elle a perfectionné ce matériel et en a conçu du nouveau. Après quelque temps, elle a obtenu de ces enfants des résultats tellement étonnants qu’elle a décidé de comparer, à l’aide de tests, cette fois-ci, ces enfants déclarés ‘’idiots’’ à des enfants normaux du même âge. Les enfants anormaux se sont mieux classés que les enfants normaux et ces résultats prirent tout le monde par surprise, y compris le monde de la médecine et de l’éducation. C’est alors que la doctoresse Montessori a pris conscience des lacunes sérieuses dans les méthodes du temps. Elle a graduellement abandonné sa pratique médicale prometteuse et sa chaire d’anthropologie à l’université de Rome pour se consacrer exclusivement à l’étude du développement de l’enfant.

Tels les scientifiques, c’est par observation pure et simple qu’elle a établi les fondements de la pédagogie scientifique. ‘’ Je ne pense pas, j’observe’’ affirmait-elle. Elle a en effet observé pendant plus d’un demi-siècle des enfants de race, de culture et de milieux sociaux différents en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Elle a conclu que tous les enfants se développaient selon les mêmes règles, manifestaient les mêmes besoins et les mêmes tendances à un moment particulier de leur vie.

A travers l’observation patiente et attentive, Maria Montessori perce la nature de l’enfant, lequel se révèle tel qu’il est lorsqu’il est placé dans un environnement attrayant, ordonné, stimulant, proportionné à sa taille et qu’il peut exercer son propre choix d’activités répondant à son rythme de développement intérieur.

En 1907, elle a la chance d’appliquer ses méthodes révolutionnaires à l’éducation de l’enfant normal. Elle ouvre la première ‘’Maison des enfants’’ (Casa dei bambini) en plein cœur d’un quartier malfamé de Rome . Maria Montessori aménage dans un grand ensemble d’appartements à loyer modique, une salle où tout est pour l’enfant, à son échelle, à son usage. Dans ce monde à sa mesure, elle fait en sorte que l’enfant puisse agir seul, libéré de la double contrainte d’avoir toujours à demander de l’aide ou de se faire interdire quelque mouvement.

Ces conditions réunies, les enfants se manifestent sous un jour nouveau. Ils deviennent courtois, confiants en eux-mêmes, désireux d’apprendre à lire, à écrire et à calculer, autonomes, joyeux et disciplinés. En l’espace d’un an, le succès que Maria Montessori a connu auprès de ces cinquante enfants âgés de 3 à 6 ans, fait l’objet d’un intérêt mondial et cette époque marqua un tournant important dans l’éducation des jeunes enfants.

D’autres ‘’ Maison des enfants’’ s’ouvrirent la même année à Milan et à Rome, puis plus tard, en Espagne, en Hollande et en Inde. Depuis lors, l’approche Montessori en éducation s’est répandue dans plus de 110 pays sur les 5 continents. Plus de 20000 écoles Montessori ont permis à des millions d’enfants de se développer harmonieusement depuis plus de 100 ans.

Maria Montessori nous a transmis un merveilleux héritage : une philosophie de vie, une approche éducative unique, du matériel d’auto-apprentissage ainsi qu’un système de formation des maîtres générant des adultes attentifs aux besoins de l’enfant, à son développement global et préoccupés de donner des bases solides pour la vie.Maria Montessori voulait que les enfants s’épanouissent et deviennent les artisans d’un monde meilleur.

"N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui, ce monde  n’existera plus lorsqu’ils seront grands".
                          Maria Montessori